La voie de la guerrière : apprivoiser son masculin. Du 15 au 17 Janvier 2016

De même que tout homme est porteur de féminin, toute femme est porteuse de masculin. Cette partie « masculine » de la femme, au sens archétypal du terme, Jung l’a appelée « animus » (et « anima » la partie « féminine » de l’homme). De même en Orient, les notions de yin et de yang.

femme guerrièreLorsque cette force interne qu’est l’animus est saine, elle aide la femme à accomplir ce qu’elle souhaite. L’animus agit comme des muscles psychiques, il aide la femme à prendre conscience et à faire un pont entre ses émotions, ses pensées intérieures et le monde extérieur. « On peut aussi imaginer que la Femme Sauvage, l’âme Soi, est l’artiste, et l’animus le bras de cette artiste. »

Si l’animus est trop faiblement développé, la femme a de nombreuses idées, mais est incapable de les réaliser. Si l’animus est trop développé, il devient une menace, il attaque toute tentative de création. La femme n’a plus confiance dans les décisions qu’elle prend, elle se retrouve coupée de toute sa nature instinctuelle et créatrice.

En énergétique chinoise, l’élément qui symbolise le Masculin est le feu, celui qui symbolise le Féminin, l’eau. Trop d’eau éteint le feu. Trop de feu fait évaporer l’eau. Lire la suite »