La Femme Sauvage

louve1L’archétype de la femme sauvage (tel qu’élaboré par Clarissa Pinkola Estès) est le fil conducteur de ce groupe continu .

Chaque femme porte en elle la femme sauvage. La retrouver, c’est renouer avec son intuition et sa vie créatrice ; c’est renouer avec les cycles de la vie, de la sexualité, de la créativité, du travail…

C’est redevenir clair voyante : savoir partir et rester, savoir se séparer, savoir distinguer ce qui est bon pour soi.

C’est aussi marquer son territoire, être bien dans son corps et cesser d’être une proie. C’est se dresser fièrement, avec ses armes et ses cicatrices, avec sa force et sa douceur.

C’est voir sa vie gagner en profondeur, en signification, en bien-être. C’est devenir une et multiple et insufler au monde intérieur, comme au monde extérieur, une vie vibrante…

« …nous avons laissé pousser nos cheveux et nous en sommes servies pour dissimuler nos sentiments, mais l’ombre de la femme sauvage se profile toujours derrière nous, au long de nos jours et de nos nuits. Où que nous soyons, indéniablement, l’ombre qui trotte derrière nous marche à quatre pattes. »                       Clarissa Pinkola Estès